Allocation d’aide au retour à l’emploi démarches pour bénéficier de l’ARE 2018


Allocation d’aide au retour à l’emploi 2018 : tout ce qu’il faut savoir

L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) permet à tous les salariés qui ont été contraints de quitter leur emploi sauf s’ils ont démissionné pour suivre leur conjoint muté pour raison professionnelle, d’obtenir une aide financière de l’assurance chômage.

En ce qui concerne les démarches, il n’y a pas de demande particulière à effectuer. En effet, il faut simplement être inscrit en tant que demandeur d’emploi, être en situation de recherche active, suivre une formation proposée par le Pôle Emploi dans le cade d’une (PPAE) ou dans certains cas exercer une activité professionnelle salariée réduite ou occasionnelle.

Les conditions pour bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi sont claires, il faut résider en France, ne pas percevoir la retraite à taux plein et avoir travaillé sans discontinuer ou pas, au moins 4 mois ou 610 heures au cours des derniers 28 mois pour ce qui concerne les personnes âgées de moins de 50 ans et pour celles qui sont plus âgées la durée de comptabilisation passe à 36 mois. Dans ce temps de travail, peuvent être comptabilisées, les heures de formations payées par l’assurance chômage à condition que le temps en heure ne dépasse pas la proportion 2/3 par rapport aux heures travaillées dans une entreprise par exemple.

 

Allocation d'aide au retour à l'emploi démarches pour bénéficier de l'ARE 2018

 

L’ARE 2018 est calculée sur la base du salaire journalier de référence qui prend en compte les 12 derniers mois de salaire ainsi que les primes non exceptionnelles. Pour connaître le salaire journalier de référence (SJR), il suffit d’additionner tous les salaires annuels et de diviser par 365 jours moins les jours sans contrat de travail ou les jours d’absence au cours de l’année.

Ensuite, pour estimer le montant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi journalière qui sera versée en 2018, il faut appliquer l’une des deux formules de calcul en choisissant, bien évidemment, celle qui est la plus intéressante  :

 

SJR x 40,4% + (11,84 euros) 

SRJ x 57%

 

Les 11,84 euros correspondent à la partie fixe et journalière de l’allocation. Mais, il existe des cas particuliers suivant les types de contrat de travail, mais de manière générale le montant de l’ARE pour 2018 doit être supérieur ou égal à 28,86 euros tandis que le montant minimum de l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (AREF) équivaut à 20,67 euros.

A savoir, l’ARE 2018 est soumis aux prélèvements sociaux tels que la CSG à 7,5% et la CRDS à 0,5% mais cette imposition ne doit pas conduire à la réduction de l’allocation d’aide au retour à l’emploi versée à un montant en deçà de 49 euros (montant correspondant au SMIC journalier). Si c’est le cas, l’allocataire en est exonéré.

En ce qui concerne la durée d’indemnisation, elle dépend du nombre de jours travaillés et du type de contrat, contrat à temps plein, mi-temps ou temps partiel, mais elle doit-être au minimum de 122 jours soit 4 mois et au maximum de 730 jours soit 2 ans pour les personnes âgées de moins de 50 ans et de 1.095 jours soit pour ceux qui ont 50 ans et plus.

L’allocation d’aide au retour à l’emploi est versée en début de chaque mois par le Pôle Emploi qui prend toujours en compte un délai d’attente de 7 jours sauf s’il s’agit d’une personne qui est réadmise. En plus de ce report, s’applique un nouveau délai de 75 jours maximum dans le cas où le demandeur d’emploi continue à percevoir des indemnités de la part de son employeur, telles que des congés payés ou des indemnités conventionnelles liées à la rupture du contrat par exemple.

Par ailleurs, lorsque le bénéficiaire de l’allocation d’aide au retour à l’emploi arrive en fin de droits, il peut, en principe, et s’il remplit les conditions, demander l’ASS (allocation de solidarité spécifique). Pour s’inscrire en tant que demandeur d’emploi, il faut tout d’abord créer un espace personnel sur le site http://www.pole-emploi.fr/candidat/ la liste des pièces à fournir y est renseignée.

Retrouvez toutes les informations sur les aides sociales françaises dont vous avez le droit en cliquant ici

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’allocation d’aide au retour à l’emploi ou sur un tout autre sujet dans le domaine du juridique, de l’administratif ou du social, écrivez un message dans le champ « Commentaire » ci-dessous. Vous pouvez également utiliser la rubrique « Questions ». Nous tenterons de vous répondre rapidement.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Allocation d’aide au retour à l’emploi démarches pour bénéficier de l’ARE 2018

  • Anonyme

    Le pôle emploi la Courneuve
    Le pôle emploi la Courneuve peut il recevoir pour un 1er RDV un habitant d’une autre commune (exemple : Stains alors que Stains dispose d’ un pôle emploi) pour la constitution du dossier.
    Ensuite, est-il possible que l’ARE soit payée par un autre département (exemple: le pôle de Créteil dans le Val de Marne)
    Le pôle emploi qui verse l’ARE ne doit il pas être sur le département du lieu du domicile du bénéficiaire ?
    Dans le cas où cette personne a fait sa demande dans le 93 et reçoit l’ARE dans le 94 peut on en déduire que celle-ci à déménager entre temps.

    • infodemarches

      Bonjour,

      En cas de déménagement, vous devez communiquer au Pôle Emploi votre nouvelle adresse de résidence, il se chargera ensuite, si nécessaire, du transfert de votre dossier dans une autre agence.

      Cordialement, votre conseiller juridique.
      Pour toutes questions urgentes, cliquez ici