Exemple de lettre pour justifier une absence de votre enfant en cours


Votre enfant a manqué un ou plusieurs cours enseignés à l’école. En conséquence, en tant que parent et responsable légal, vous devez justifier cette absence par un motif valable.

Cette formalité vous évitera un rappel à l’ordre ou qu’une sanction soit prononcée par un professeur ou le chef d’établissement. Ce dernier a parfaitement le droit de le faire. Effectivement, l’article L. 511-1 du Code de l’éducation stipule que les élèves ont le devoir d’être assidu en classe. Ce principe est valable pour tous les cours obligatoires et facultatifs que l’élève a choisi de suivre en début d’année, mais aussi, pour les examens et les activités prévues à l’extérieur.

Naturellement, les motifs d’absence les plus souvent évoqués dans les lettres d’excuse sont ceux qui concernent l’état de santé, les difficultés liées au moyen de transport, les soucis d’ordre privé et les événements familiaux. De ce fait, vous fournirez lorsque cela sera possible, un document justificatif. Cela peut être un certificat médical, une attestation de perturbation délivrée par une société de transport en commun ou une convocation à un examen ou à un concours.

Les sanctions prononcées pour les absences non justifiées peuvent varier selon les établissements scolaires. Généralement, les parents sont convoqués et mis en demeure. Puis, parallèlement, des mesures éducatives et pédagogiques sont prises.

Par ailleurs, lorsque l’absentéisme est récurant et persistant sans motif légitime, le chef d’établissement informe le directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Ensuite, ce dernier a la possibilité d’ordonner une enquête sociale ou d’engager une procédure judiciaire en saisissant le procureur de la République. Dans ce cas, selon les dispositions prévues par l’article R. 131-7 du Code de l’éducation, les parents sont susceptibles de se voir infliger une amende de 4ème classe. Son montant forfaitaire est de 135 euros. Il est minoré à 90 euros lorsque le règlement a lieu rapidement et est majoré à 375 euros s’il a lieu tardivement. Toutefois, ce montant peut s’élever à 750 euros au maximum.

Nous vous proposons de vous fonder sur notre exemple de lettre pour justifier l’absence de votre enfant en cours. Pour cela, vous insérerez vos informations dans les zones en pointillé et vous modifierez éventuellement certaines phrases qui ne correspondent pas aux circonstances. N’hésitez pas à vous relire plusieurs fois pour éviter les fautes d’orthographe. Vous serez pris plus au sérieux. Vous l’adresserez à l’enseignant, au proviseur de lycée ou au directeur d’école du collège.

 

 

 

Madame/Monsieur …(nom)…,

Ma fille/mon fils …(prénom, nom)…, élève en classe de …(prénom)… sera malheureusement contraint(e) de manquer le cours de …(précisez)…/l’école le …(date)… en raison de …(précisez)….

Par conséquent, je vous saurais gré de bien vouloir l’excuser pour cette absence exceptionnelle.

A titre de document justificatif, je joins à la présente lettre le/la …(précisez le type de pièce)….

Avec mes remerciements anticipés, je vous prie d’agréer, Madame/Monsieur …(nom)…, mes salutations distinguées.

 

 

 

 

 

 

EXEMPLE DE LETTRE POUR JUSTIFIER UNE ABSENCE DE VOTRE

ENFANT EN COURS

 

 

Exemple lettre pour justifier une absence enfant en cours

 

 

 

 

Si vous souhaitez obtenir cet exemple de lettre pour justifier une absence au format Word (fichier avec l’extension .docx), vous devez écrire dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet. De cette façon, nous pourrons vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ». Nous tâcherons de vous répondre sous 48 heures.

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *