Exemple de lettre pour se plaindre d’un enseignant de son enfant


Vous souhaitez mettre fin aux agissements répréhensibles d’un enseignant de votre enfant ? Dans un premier temps, pour tenter d’arranger la situation, privilégiez le dialogue avec ce dernier ainsi qu’avec le professeur principal et les parents d’élèves.

Puis, le cas échéant, vous dénoncerez les faits en écrivant au chef établissement. Dans votre lettre, vous demanderez éventuellement à le rencontrer pour apporter plus de précisions sur ces évènements et éclaircir certains points.

Après cela, dès lors que la réponse du chef d’établissement ne vous semble pas être à la hauteur de la situation, vous pouvez écrire au rectorat. Cependant, si les faits reprochés sont graves, vous devez déposer une plainte auprès de la brigade de gendarmerie ou du commissariat de police le plus proche de votre domicile. Citons par exemple, les cas de menaces verbales répétées, d’injures à caractère raciste, de harcèlement, d’agressions physiques ou sexuelles. Ces types d’infraction commis sur des mineurs sont fermement réprimés par le Code pénal.

Enfin, dernière option possible dont vous disposez pour saisir la justice, le dépôt de plainte auprès du procureur de la République de votre département. Dans votre lettre, vous lui rapporterez avec exactitude les faits et joindrez éventuellement certains documents justificatifs. Par exemple, dans le cas d’une agression physique qui a laissé des marques, vous fournirez la photocopie du certificat médical délivré par un docteur qui atteste que votre enfant a subi des violences. Cette lettre devra être envoyée en courrier recommandé avec accusé réception.

Il est important de souligner que le procureur de la République siège au tribunal de grande instance (TGI). Pour connaître l’adresse du tribunal dont vous dépendez, nous vous invitons à utiliser l’annuaire mis en place par le ministère de la Justice : http://www.annuaires.justice.gouv.fr

Ne pas dénoncer rapidement des faits répréhensibles, c’est prendre le risque que la situation se dégrade encore. Cela peut avoir des conséquences dramatiques sur l’équilibre psychologique de votre enfant et compromettre son avenir. Ainsi, afin de vous aider à faire ce pas, nous vous proposons un exemple de lettre pour se plaindre d’un enseignant au chef d’établissement :

 

 

Madame/Monsieur la directrice/le directeur/le proviseur/la proviseure,

Par la présente, nous avons le regret d’attirer votre attention sur le comportement choquant/inadmissible/irrespectueux/violent/arbitraire de M./Melle/Mme …(nom)…, professeur(e) de …(discipline)…, envers notre fils/fille …(prénom, nom)…, élève en …(classe)….

En effet, cet(te) enseignant(e) s’est permis(e) de …(détaillez les faits et situez les dans le temps et dans l’espace)….

Par conséquent, nous vous demandons de bien vouloir intervenir rapidement afin que cette situation qui nous affecte réellement cesse.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame/Monsieur la directrice/le directeur/le proviseur/la proviseure, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

 

 

 

 

 

EXEMPLE DE LETTRE POUR SE PLAINDRE D’UN ENSEIGNANT DE

SON ENFANT

 

 

Exemple lettre pour se plaindre enseignant de son enfant

 

 

 

 

Si vous souhaitez obtenir cet exemple de lettre pour se plaindre d’un enseignant au format Word de Windows (fichier avec l’extension .docx), vous devez écrire dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet. De cette façon, nous pourrons vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ». Nous tâcherons de vous répondre sous 48 heures.

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *