Modèle de lettre demande de dérogation pour étudiant absent à un partiel


Un étudiant en Licence, en Master ou en Doctorat qui est absent à un partiel pour un motif valable, a la possibilité de participer à une session de rattrapage parfois appelée « session balai ». Pour cela, il doit faire une demande de dérogation auprès du doyen de la faculté ou du président d’université. La lettre doit être accompagnée d’un document justificatif. Cette démarche est effectuée, en principe, dans les 5 jours qui suivent l’épreuve de partiel. Passé ce délai, l’absence est réputée injustifiée. En conséquence, la demande a toutes les chances d’être refusée.

Il est important de noter que sont considérés comme des motifs valables d’absence à un partiel, les cas de force majeure et les causes sérieuses qui peuvent être justifiées. En pratique, cela peut être dû à une maladie, à un accident invalidant, à un impératif professionnel si l’étudiant est salarié d’une entreprise, mais aussi, à un évènement familial exceptionnel (décès, naissance mariage, etc.). Autres manquements acceptés, la présentation à un concours de la fonction publique, un rendez-vous pour réaliser un examen médical ou une convocation à une épreuve de conduite pour obtenir le permis.

Nous l’avons dit précédemment, l’étudiant est considéré comme défaillant s’il n’est pas en mesure de produire un document justifiant son absence ou que le motif invoqué ne relève pas d’un cas de force majeure. Dans ce cas, il peut faire l’objet d’une procédure disciplinaire. Et puis, il est probable qu’on lui demande de se présenter à une cession ultérieure, que son diplôme ne lui soit pas délivré, qu’on lui suspende le versement de la bourse ou qu’on l’oblige à redoubler.

Ainsi, cette décision revient à la discrétion des intervenants, notamment au doyen de la faculté, au président d’université ou au professeur. Ces derniers prendront en compte un certain nombre d’éléments. En effet, ils vérifieront notamment, le motif de l’absence ainsi que le dossier de l’étudiant pour être informé sur son comportement aux cours, aux travaux dirigés (TD), aux travaux pratiques (TP), mais aussi, sur sa ponctualité, son assiduité ainsi que sur ses résultats aux différentes épreuves.

Pour faciliter votre démarche, nous vous proposons un modèle de lettre de demande de dérogation qui vous secourra si vous avez été absent à un partiel :

 

 

Nom, prénom : ………………………….
Adresse : ………………………….…..…..
Téléphone : ……………….……………….
E-mail : ……………………………..……….

 

 

 

 

 

Objet : dérogation pour absence à un partiel

 

 

 

 

Monsieur le doyen/Madame la doyenne,

Etudiant(e) en …..(précisez)….., je n’ai pas pu me présenter au partiel de ……(précisez)……. qui a eu lieu le …..(date).…. à .….(heure)….., en raison de ……(précisez le motif de votre absence)……. Vous voudrez bien trouver, joint à ce courrier, le ……(précisez le type du document)..…. justifiant cette absence exceptionnelle.

En conséquence, je sollicite votre bienveillance afin que vous acceptiez que je participe à une cession de rattrapage. Etant sérieux et motivé, celle-ci me permettra d’appréhender cette année universitaire de manière sereine et d’obtenir mon diplôme.

Espérant une réponse favorable à ma demande, je vous prie de croire, Madame la doyenne/Monsieur le doyen, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

 

 

                                                                              Fait le : ………………………………………….

 

                                                                              Signature : …………………………………….

 

 

 

 

 

 

 

 

IMPRIMER LETTRE DE DEMANDE DE DEROGATION POUR ETUDIANT

ABSENT A UN PARTIEL

 

 

Modèle de lettre demande de dérogation pour étudiant absent à un partiel

 

 

 

 

Notez que si vous souhaitez obtenir cette lettre de demande de dérogation au format Word de Microsoft (fichier portant l’extension .docx), vous devez en faire la demande en écrivant dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, de façon à ce que nous puissions vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Puis, une fois votre lettre reçue et téléchargée, vous pourrez, si vous êtes un particulier, indiquer en en-tête votre civilité accompagnée de votre nom et prénom, de votre adresse postale, de vos coordonnées téléphoniques ainsi que de votre adresse e-mail. Toutefois, si vous agissez en qualité de professionnel, vous préciserez la raison sociale de votre entreprise, de votre association ou de votre organisation. Et puis aussi, l’adresse de son siège social, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son e-mail. Certains choisiront d’ajouter le numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements), SIREN (système d’identification du répertoire des entreprises), RCS (numéro d’identification au registre du commerce) et APE (activité principale exercée).

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations. Et pour finir, rien ne vous empêche aussi de remanier certaines formules qui ne vous conviennent pas, de changer la mise en page et de varier la taille ainsi que la police de caractères.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ».

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires, lancer des discussions ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *