Modèle de lettre demande rupture conventionnelle d’un CDI par un salarié


La rupture conventionnelle est réglementée par les articles L. 1237-11 à L. 1237-16 du Code du travail, issus de la loi N°2008-596 du 25 juin 2008 sur la modernisation du marché du travail. Elle offre la possibilité à un employeur de mettre un terme à un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) d’un salarié en parfait accord avec ce dernier. Elle ne peut donc pas être imposée.

Cette démarche est le fruit d’une concertation, d’une négociation, d’un accord amiable entre ces 2 acteurs, chacun devant apposer sa signature à la convention et y trouvant son compte puisqu’une procédure de licenciement dans le cadre d’un CDI est nettement plus compliquée à mettre en place pour un employeur et que les conditions sont très restrictives (motif économique, faute grave, faute lourde). Du côté du salarié, les principaux avantages tiennent au fait qu’il percevra une indemnité spécifique de rupture conventionnelle versée par l’entreprise dont le montant doit-être au moins égal au montant de l’indemnité légale de licenciement ou à celui prévu par la convention collective, et qui plus est, elle ouvre le droit au versement par le Pôle Emploi d’indemnités chômages, chose qui n’aurait pas été possible en principe s’il avait posé sa démission.

Généralement, le salarié fait ce choix, car il est en conflit avec sa direction, son travail n’est plus source d’épanouissement personnel à cause d’une restructuration du travail ou d’une réorganisation de son service ou parce qu’il a un autre projet professionnel comme celui de créer sa propre entreprise. Cette décision de rupture conventionnelle peut-être prise au départ par l’une des deux parties. Elle devra faire préalablement l’objet d’une demande émise au cours d’un entretien ou formalisée par écrit.

Voici un modèle de lettre qui devra être remise au supérieur hiérarchique contre décharge ou envoyée en courrier recommandé avec accusé réception afin d’en laisser une trace :

 

 

Nom, prénom : ………………………….
Adresse : ………………………….…..…..
Téléphone : ……………….……………….
E-mail : ……………………………..……….

 

 

 

 

 

Objet : demande de rupture conventionnelle

 

 

 

 

Monsieur le Directeur/Madame la Directrice,

Je suis salarié(e) dans votre entreprise depuis le ………(date)………..et y occupe le poste de ……(précisez)……., cependant, aujourd’hui, je souhaiterais, comme les articles L. 1237-11 et suivants du Code du travail m’en donnent la possibilité, avoir recours à une rupture conventionnelle de mon contrat de travail afin de me consacrer à un nouveau projet professionnel qui me tient à cœur.

C’est à ce titre que je sollicite un entretien préalable qui permettra que nous discutions des modalités de cette convention.

Restant à votre disposition pour un rendez-vous à votre convenance, je vous prie de recevoir, Monsieur le Directeur/Madame la Directrice, l’expression de mes salutations distinguées.

 

 

                                                                                        Fait le : ………………………………………..

 

                                                                                        Signature : ……………………………………

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMPRIMER LETTRE TYPE POUR DEMANDER UNE RUPTURE

CONVENTIONNELLE DU CONTRAT DE TRAVAIL

 

 

Modèle de lettre demande rupture conventionnelle d’un CDI par un salarié

 

 

 

 

 

Notez que si vous souhaitez obtenir cette lettre de demande de rupture conventionnelle de CDI au format Word de Microsoft (fichier portant l’extension .docx), vous devez en faire la requête en écrivant dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, de façon à ce que nous puissions vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Puis, une fois votre lettre reçue et téléchargée, vous pourrez, si vous êtes un particulier, indiquer en en-tête votre civilité accompagnée de votre nom et prénom, de votre adresse postale, de vos coordonnées téléphoniques ainsi que de votre adresse e-mail. Toutefois, si vous agissez en qualité de professionnel, vous préciserez la raison sociale de votre entreprise, de votre association ou de votre organisation. Et puis aussi, l’adresse de son siège social, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son e-mail. Certains choisiront d’ajouter le numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements), SIREN (système d’identification du répertoire des entreprises), RCS (numéro d’identification au registre du commerce) et APE (activité principale exercée).

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations. Et pour finir, rien ne vous empêche aussi de remanier certaines formules qui ne vous conviennent pas, de changer la mise en page et de varier la taille ainsi que la police de caractères.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ».

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires, lancer des discussions ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *