Modèle de lettre d’excuse pour devoir non fait ou leçon non apprise à l’école


Etre présent à l’heure à chaque cours, rendre en temps et en heure les devoirs demandés par un enseignant ou apprendre les leçons, sont des exemples d’obligations scolaires auxquelles sont soumis les élèves d’école primaire, du collège ou du lycée. Aussi, si un enfant ne respecte pas le règlement de l’établissement ou ne fait pas le travail qui lui est demandé, il peut être puni.

La sanction doit-être à la mesure de la faute, et bien entendu, plus sévère si elle a lieu de manière répétée. Généralement, un enfant ou un adolescent qui n’a pas fait ses devoirs recevra une notification sur son carnet de correspondance, sera pénalisé par un zéro, aura un devoir supplémentaire à faire, une retenue (colle) et à titre exceptionnel et pour les cas de récidive, se verra notifié d’un avertissement. L’échelle de sanction peut-être prévue par le règlement intérieur de l’établissement.

Néanmoins, certains motifs valables permettent d’exempter un élève de ses obligations scolaires. Ce jugement est laissé à l’appréciation du professeur, du professeur principal, du directeur ou du proviseur.

Parmi les motifs légitimes et recevables qui pourraient empêcher l’enfant de rendre ses devoirs à temps ou de réviser ses leçons, on peut citer : des difficultés liées à un évènement familial (naissance, mariage, décès, baptême), une fête religieuse, une maladie, une visite médicale, des intempéries météorologiques, un accident, un passage d’examen hors cadre scolaire, un vol de cartable, un déménagement, un sinistre dans un logement ayant entraîné une inondation, un incendie ou une panne de courant, un problème de transport, une activité extra-scolaire, une compétition sportive ou artistique…. Ces motifs devront être, dans la mesure du possible, justifié. Par exemple, si l’enfant était malade, il fournira un certificat médical.

Un mot d’excuse devra donc être rédigé et signé avec les parents ou uniquement le père ou la mère. Aussi, pour vous épargner un certain temps de réflexion et de rédaction, voici un modèle de lettre d’excuse qu’il vous faudra adapter et personnaliser en fonction de votre cas personnel. Vous pourrez la remettre à votre enfant afin qu’il la fasse passer à son professeur, la déposer directement à l’école, dans le casier de l’enseignant, ou alors, si ce n’est pas pressé, l’envoyer par la Poste.

 

 

Nom, prénom : ………………………….
Adresse : ………………………….…..…..
Téléphone : ……………….……………….
E-mail : ……………………………..……….

 

   

 

 

 

Objet : devoir non fait/leçon non apprise

 

 

 

 

Madame/Monsieur ………..(nom)………….,

Nous vous prions de bien vouloir excuser notre fils/notre fille ………..(nom, prénom)……….., élève en classe de ..….(précisez)…… qui n’a pas pu faire le devoir que vous lui avez donné/n’a pas pu apprendre sa leçon.

En effet, des circonstances toutes particulières l’ont empêché de réaliser ce travail puisque …………….……..(expliquez le motif)……………….………..

Nous comptons donc sur votre bienveillante compréhension afin qu’il ne soit pas sanctionné.

Soucieux et attentifs à la réussite scolaire de notre enfant, nous nous engageons à faire en sorte que ce type d’incident ne se reproduise plus.

Veuillez agréer, Madame/Monsieur ……(nom)………, l’expression de notre considération distinguée.

 

 

                                                                                        Fait le : …………………………………………

 

                                                                                        Signature : ……………………………………

 

 

 

 

 

 

 

IMPRIMER LETTRE D’EXCUSE DES PARENTS POUR UN DEVOIR

D’ECOLE NON FAIT OU UNE LECON NON APPRISE

 

 

 

Modèle de lettre d’excuse pour devoir non fait ou leçon non apprise à l'école

 

 

 

 

 

Notez que si vous souhaitez obtenir cette lettre d’excuse au format Word de Microsoft (fichier portant l’extension .docx), vous devez en faire la demande en écrivant dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, de façon à ce que nous puissions vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Puis, une fois votre lettre reçue et téléchargée, vous pourrez, si vous êtes un particulier, indiquer en en-tête votre civilité accompagnée de votre nom et prénom, de votre adresse postale, de vos coordonnées téléphoniques ainsi que de votre adresse e-mail. Toutefois, si vous agissez en qualité de professionnel, vous préciserez la raison sociale de votre entreprise, de votre association ou de votre organisation. Et puis aussi, l’adresse de son siège social, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son e-mail. Certains choisiront d’ajouter le numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements), SIREN (système d’identification du répertoire des entreprises), RCS (numéro d’identification au registre du commerce) et APE (activité principale exercée).

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations. Et pour finir, rien ne vous empêche aussi de remanier certaines formules qui ne vous conviennent pas, de changer la mise en page et de varier la taille ainsi que la police de caractères.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ».

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires, lancer des discussions ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *