Modèle de lettre pour prolonger un congé de présence parentale


Pour effecteur une demande de congé de présence parentale, le père ou la mère en charge de l’enfant gravement malade, handicapé ou accidenté doit initialement envoyer à son employeur une lettre de demande adressée en courrier recommandé avec accusé réception ou la remettre en main propre contre décharge au moins 15 jours avant le début du congé conformément à l’article L. 1225-63 du Code du travail. Puis le salarié doit informer son employeur au moins 2 jours à l’avance à chaque fois qu’il désire poser des jours de congés.

Par ailleurs, si la santé ou le handicap de l’enfant s’aggrave, le salarié qui en a la charge a la possibilité de prolonger ou de renouveler son congé de présence parentale. Il doit alors respecter une durée de préavis de 15 jours. Dans cette lettre, sera précisée la date de début et de fin du congé prévue. Le demandeur devra également joindre à celle-ci un document justificatif tel qu’un certificat médical établit par le médecin traitant attestant de la rechute ou de la récidive de la pathologie de l’enfant et requérant la présence d’un des parents auprès de l’enfant afin de lui dispenser les soins dont il a besoin.

A noter que la durée maximale du congé de présence parentale est de 310 jours ouvrés et non fractionnables répartis sur une période de 3 ans (article L. 122-28-9 du Code du travail). Puis à la fin de cette période de 3 ans, le salarié peut demander un renouvellement. D’autre part, lorsque le congé porte sur une durée supérieure à 6 mois, il fait l’objet d’un nouvel examen médical tous les 6 mois et son compte-rendu doit-être adressé à l’employeur ainsi qu’à la CAF (caisse d’assurance maladie).

Le salarié ne perçoit pas de salaire durant toute la durée du congé, car son contrat de travail est suspendu, en revanche, il bénéficie de l’allocation journalière de présence parentale (AJPP) qui est versée par la CAF. Son montant varie en fonction de la situation familiale du bénéficiaire. Aussi, s’il vit en couple, il percevra en 2014 42,94 euros, et s’il vit seul, 51,05 euros par jour de congé. S’il remplit les conditions, il peut également se voir verser le complément pour frais de garde.

Voici un modèle de lettre pour demander à son employeur de prolonger un congé de présence parentale à personnaliser :

 

 

Nom, prénom : ………………………….
Adresse : ………………………….…..…..
Téléphone : ……………….……………….
E-mail : ……………………………..……….

 

 

 

 

 

Objet : prolongation de congé de présence parentale
P.J. : certificat médical

Lettre recommandée avec accusé de réception

 

 

 

 

 

Madame la Directrice/Monsieur le Directeur,

Je suis actuellement en congé de présence parentale afin de m’occuper de mon enfant qui a ……(précisez pathologie, type de handicap)…… Ce congé a débuté le …..(date)….. et il doit s’achever le …..(date)…..

Cependant, je vous demande de bien vouloir accepter sa prolongation jusqu’au ….(date)…. car l’état de santé de ma fille/mon fils ne s’est pas amélioré/s’est aggravé et ma présence à ses côtés demeure indispensable ainsi que l’atteste le certificat médical établit par le docteur ….(nom, prénom)…. que vous trouverez joint à cette lettre.

Vous remerciant vivement pour votre compréhension, je vous prie de croire, Madame la Directrice/Monsieur le Directeur, en l’assurance de ma parfaite considération.

 

 

                                                                                        Fait le : ……………………………………….

 

                                                                                        Signature : ……………………………………

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMPRIMER LETTRE TYPE POUR DEMANDER DE PROLONGER UN

CONGE DE PRESENCE PARENTALE

 

 

Modèle de lettre pour prolonger un congé de présence parentale

 

 

 

 

 

Notez que si vous souhaitez obtenir cette lettre de demande de congé de présence parentale au format Word de Microsoft (fichier portant l’extension .docx), vous devez en faire la requête en écrivant dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, de façon à ce que nous puissions vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Puis, une fois votre lettre reçue et téléchargée, vous pourrez, si vous êtes un particulier, indiquer en en-tête votre civilité accompagnée de votre nom et prénom, de votre adresse postale, de vos coordonnées téléphoniques ainsi que de votre adresse e-mail. Toutefois, si vous agissez en qualité de professionnel, vous préciserez la raison sociale de votre entreprise, de votre association ou de votre organisation. Et puis aussi, l’adresse de son siège social, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son e-mail. Certains choisiront d’ajouter le numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements), SIREN (système d’identification du répertoire des entreprises), RCS (numéro d’identification au registre du commerce) et APE (activité principale exercée).

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations. Et pour finir, rien ne vous empêche aussi de remanier certaines formules qui ne vous conviennent pas, de changer la mise en page et de varier la taille ainsi que la police de caractères.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ».

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires, lancer des discussions ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *