Prestation de compensation du handicap démarches montant PCH 2018


Prestation de compensation du handicap 2018 : tout ce qu’il faut savoir

La prestation de compensation du handicap a remplacé depuis 2006 l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) et l’allocation compensatrice pour frais professionnels (ACFP) suite aux décrets n°2005-1588 et n°2005-1591. La PCH est une aide financière versée par les conseils généraux permettant de couvrir certains frais pour la personne qui perd son autonomie à cause d’un handicap, excepté, ceux couverts par l’assurance maladie. Cela concerne par exemple, l’aménagement d’un véhicule ou d’une habitation, les coûts de transports, les aides à domicile ou les frais liés à l’acquisition d’un chien d’aveugle ou d’assistance.

– Conditions pour bénéficier de la prestation de compensation du handicap :

Les critères d’attribution de cette aide ne sont pas basés sur les ressources du demandeur, cependant, pour pouvoir percevoir la PCH il faut :

– Etre résident en France de manière stable et durable sauf pour ceux qui sont admis dans des établissements spécialisés situés dans un pays frontalier. Dans ce cas, cela doit se faire dans le cadre d’une décision d’orientation rendue par la CDAPH (commission pour les droits et l’autonomie des personnes handicapées). Les personnes de nationalité étrangère hors union européenne peuvent y avoir droit aussi à condition d’avoir un titre de séjour en règle ou une carte de séjour valide.

– Avoir un handicap sur une durée prévisionnelle d’un an qui empêche de pratiquer une activité vitale ou fondamentale sans l’aide d’un tiers. Cela concerne par exemple l’impossibilité de se déplacer, de faire sa toilette, de s’alimenter, de communiquer ou d’appréhender le monde environnant.

– Eprouver des grosses difficultés à réaliser au moins deux activités importantes de la vie courante.

– Avoir entre 20 et 60 ans, néanmoins, il existe des exceptions. C’est le cas pour les parents qui ont un enfant handicapé de moins de 20 ans ou pour les personnes âgées de plus de 60 ans qui bénéficiaient de la PCH avant cet âge limite. Ils pourront alors en bénéficier jusqu’à 65 ans.

– Démarches pour bénéficier de la prestation de compensation du handicap :

Les demandes devront être adressées à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence en fournissant le formulaire Cerfa n°13788*01 ainsi que le formulaire Cerfa n°15695*01 qui sert de certificat médical et qui doit donc être rempli par le médecin. Sa durée de validité est de seulement 3 mois.

Le dossier sera ensuite étudié par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui convoquera le demandeur. Ce dernier pourra se faire assister par une personne de son choix. A l’issu de cet entretien une décision sera rendue.

Rendez-vous sur le site http://www.mdph.fr/ pour plus d’informations.

 

Prestation-de-compensation-du-handicap-démarches-et-montant-PCH-2018

prestation de compensation du handicap démarches montant PCH 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Montant de la prestation de compensation du handicap en 2018 :

Le montant de la PCH 2018 dépend de nombreux facteurs, des ressources de l’allocataire mais aussi de ses besoins et de ses dépenses qui sont liées à son handicap. Une évaluation aura donc lieu par une équipe pluridisciplinaire. A titre d’exemple, et ce, jusqu’au 31 mars 2019, si les ressources du bénéficiaire ne dépassent pas le montant plafond de 26.845,72 € par an, ses dépenses pourront être prises en charge à 100% et au-delà de ce montant plafond le taux de prise en charge passera à 80%.

Il faut savoir également que le montant des aides techniques ne peut dépasser les 3.960 € pour une période de 3 ans, ceux liés à l’aménagement du logement ne peuvent être supérieurs à 10.000 € sur une période de 10 ans, ceux associés au coût du transport en voiture particulière ne peuvent dépasser les 12.000 € sur une période de 5 ans, ceux qui concernent l’aménagement du véhicule ne peuvent excéder 5.000 € sur une période de 5 ans, les coûts liés au trajet avec d’autres moyens de transport ne peuvent être supérieurs à 5.000 € sur une période de 5 ans, et enfin, ceux liés à une aide animalière seront de 3.000 € au maximum sur une période de 5 ans.

Le remboursement des frais s’effectuera de manière mensuelle et sur présentation des justificatifs seulement.

A noter que la prestation de compensation du handicap est exonérée de l’impôt sur le revenu.

Retrouvez toutes les informations sur les aides sociales françaises dont vous avez le droit en cliquant ici.

Pour obtenir des éclaircissements sur la prestation de compensation du handicap ou sur un tout autre sujet dans le domaine du juridique, de l’administratif ou du social, postez un message dans le champ « Commentaire » ci-dessous ou en utilisant la rubrique « Questions ». Nous tenterons d’y répondre rapidement.

  

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *