Quelles aides financières pour payer le permis de conduire B ?


Plusieurs dispositifs d’aides financières ont été mis en place par les pouvoirs publics ainsi que les collectivités locales pour payer le permis de conduire B. Ce dernier s’avérant assez coûteux, en particulier pour les jeunes qui ont peu de ressources et qui sont dans des situations précaires. En effet, en moyenne, il faut dépenser environ 2.000 euros pour l’obtenir.

Les aides financières auxquelles vous avez le droit dépendent de votre situation personnelle. Voici les différents dispositifs qui vous aideront à alléger la facture pour passer le permis de conduire  :

– Le permis de conduire à 1 euro par jour

Il est réservé aux jeunes âgés de 16 ans à 25 ans qui n’ont jamais passé ce permis. Il peut être accordé pour obtenir le permis B qui offre la possibilité de conduire une voiture, une camionnette ou un camping-car dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est de 3,5 tonnes maximum. Mais aussi, pour le permis A1 permettant de conduire une moto légère d’une cylindrée maximale de 125 cm³ et d’une puissance n’excédant pas 11 kilowatts. Ou encore, pour le permis A2, pour conduire une moto de plus grosses cylindrées dont la puissance n’excède pas 35 kilowatts. Cette aide pourra servir également à effectuer un apprentissage en conduite supervisée ou en apprentissage anticipé.

Ce coup de pouce prend la forme de l’octroi d’un prêt à taux zéro consenti par un établissement financier. Différents montants de prêts pourront être demandés par le candidat : 600, 800, 1000 ou 1200 euros. Toutefois, en cas d’échec à l’examen de conduite, il sera possible de bénéficier d’une rallonge supplémentaire de 300 euros. Ainsi, lorsque l’emprunteur aura perçu cette aide, il remboursera au maximum 30 euros chaque mois à l’établissement de crédit. Notez que les intérêts du prêt seront pris en charge par l’état.

Pour bénéficier de cette aide, le candidat devra demander un devis à une auto-école partenaire de ce dispositif. Ensuite, il présentera ce document à la banque ou à l’établissement financier accompagné de toutes les pièces justifiant sa situation. Il peut être également exigé qu’une personne se porte caution ou qu’il y ait un co-emprunteur. Dans ce cas, ce sont généralement les parents qui sont choisis.

 

Quelles aides financières pour payer le permis de conduire B

 

 

– Aides de financement du permis de conduire par le Pôle Emploi

Les personnes majeures inscrites au Pôle Emploi en tant que demandeur d’emploi depuis au moins 6 mois et ne percevant pas d’allocation chômage peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle du permis de conduire de catégorie A, B et D si ce dernier est considéré comme un obstacle à leur embauche. Son montant maximum est de 1.200 euros.

Peuvent profiter également de cette aide Pôle Emploi, les personnes indemnisées par l’allocation chômage percevant l’allocation de solidarité spécifique (ASS), mais aussi, l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP) ou l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), à condition que son montant soit inférieur ou égal au montant journalier minimum de l’ARE qui est de 28,84 euros pour 2018.

Autres catégories de bénéficiaires, celles qui perçoivent le revenu de solidarité active (RSA) ainsi que la rémunération publique de stage (RPS), la rémunération de fin de formation (RFF), l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou la rémunération de formation de Pôle Emploi (RFPE).

Notez également qu’il existe des mesures dérogatoires pour les candidats qui ont obtenu une promesse d’embauche dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée (CDI), d’un contrat à durée déterminée (CDD) ou d’un contrat d’intérim de 3 mois minimum.

Cette aide au financement du permis de conduire ne peut-être attribuée qu’une seule fois et qu’à ceux qui n’ont jamais bénéficier d’aucun autre dispositif. Notamment, celui du permis à 1 euro ou d’une aide versée par les collectivités locales.

Pour pouvoir en bénéficier, vous devez tout d’abord déposer une demande auprès de votre conseiller Pôle Emploi, en remplissant un dossier et en fournissant le RIB de l’auto-école puisque l’aide lui sera versée directement ainsi qu’un devis détaillant le coût de la formation.

– La bourse au permis de conduire

La bourse au permis de conduire est versée par certaines collectivités locales. En effet, des mairies accordent une bourse aux jeunes de 18 à 25 ans qui sont désireux de passer leur permis de conduire B, à condition que leurs ressources ne dépassent pas un certain montant plafond et qu’ils participent à des travaux d’intérêt général. De nombreux conseils départementaux et conseils généraux proposent également des aides. N’hésitez pas à les contacter pour savoir si vous pouvez en profiter.

– Financement par le compte personnel de formation (CPF)

Si vous êtes salarié d’une entreprise et que vous avez acquis des heures de formation tout au long de votre carrière professionnelle, vous pourrez les utiliser pour financer votre permis de conduire B. Mais attention, ce dispositif est sur le point d’être reformé par la ministre du Travail, Murielle Pénicaud.

Retrouvez nos dossiers complets sur toutes les prestations sociales auxquelles vous pouvez avoir accès en cliquant ici.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *