Modèle de lettre de signalement d’un voisin bruyant au propriétaire


Un voisin bruyant peut faire de votre vie un enfer. Ainsi, il ne faut pas vous démonter et réagir énergiquement pour que votre droit à la tranquillité soit respecté. Celui-ci est prévu dans les dispositions de l’article R1334-31 du Code de la santé publique : « Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une personne en soit elle-même à l’origine ou que ce soit par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a la garde ou d’un animal placé sous sa responsabilité. » 

Les nuisances sonores sont la source des principaux conflits entre voisins que l’on habite dans un appartement ou dans une maison individuelle. Lorsqu’un bruit dérangeant est intense et prolongé, il nuit véritablement à la santé. Ses origines sont très diverses. Par exemple, il peut être provoqué par de simples pas du voisin du dessus, un instrument de musique, la télévision, des enfants qui jouent, des travaux dans un logement, un chien qui aboie ou un couple qui se dispute.

Dans un premier temps, nous vous recommandons de privilégier la discussion avec votre voisin pour trouver un arrangement. Puis, si cette approche ne porte pas ses fruits, vous entamerez les démarches appropriées.

Ainsi, si ce voisin irrespectueux est locataire de son logement, vous contacterez son propriétaire afin de l’informer de la situation et lui demander d’intervenir. Il doit faire preuve d’autorité en mettant en demeure son locataire de cesser ces troubles du voisinage. 

En outre, si vous louez votre logement, vous adresserez une lettre recommandée à votre bailleur pour lui sommer de faire cesser ces bruits. Il est tenu de le faire selon l’article 6-1 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs : « Après mise en demeure dûment motivée, les propriétaires des locaux à usage d’habitation doivent, sauf motif légitime, utiliser les droits dont ils disposent en propre afin de faire cesser les troubles de voisinage causés à des tiers par les personnes qui occupent ces locaux ». En dernier recours, il lui restera la possibilité d’engager une procédure en justice. Celle-ci peut conduire à la résolution du contrat de bail et à l’expulsion du locataire indélicat.

Pour faciliter vos démarches, nous vous proposons un modèle de lettre de signalement de ces nuisances au propriétaire du voisin bruyant :

 

 

 

Madame/Monsieur …(nom)…,

Habitant …(résidence/bâtiment/étage/numéro de l’appartement ou adresse)…, je viens par la présente dénoncer les nuisances sonores que je subis régulièrement. Celles-ci proviennent de votre appartement/maison loué(e) à M./Mme …(nom)….

En effet, en dépit de mes demandes insistantes, M./Mme …(nom)… continue à …(précisez le type de désagrément)…., et ce, …(précisez les jours et les heures)….

Dans ces conditions, je vous demande de bien vouloir intervenir afin que cesse ces troubles intolérables et que le voisinage retrouve la tranquillité à laquelle il aspire. Vous le savez certainement, en vertu de l’article 6-1 de la loi du 6 juillet 1989 n°89-462, votre responsabilité peut être engagée pour les désagréments occasionnés par votre locataire.

Pa conséquent, je me réserve le droit d’engager les actions juridiques appropriées si j’étais une nouvelle fois fortement dérangé.

Comptant sur votre diligence à prendre toutes mesures pour faire revenir le calme, je vous prie d’agréer, Madame/Monsieur …(nom)…, l’expression de ma considération distinguée.

 

 

 

 

 

 

 

MODE DE LETTRE DE SIGNALEMENT D’UN VOISIN BRUYANT A SON

PROPRIETAIRE

 

 

Modèle lettre signalement voisin bruyant propriétaire

 

 

 

 

Si vous souhaitez obtenir ce modèle de lettre au format Word de Windows qui vous permettra de vous plaindre au propriétaire d’un voisin trop bruyant, vous devez écrire dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet. De cette façon, nous pourrons vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ». Nous tâcherons de vous répondre sous 48 heures.

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *