Modèle de lettre demande de congés payés annuels pour un salarié d’une entreprise


N’importe quel salarié en France a le droit de prendre des congés payés (article L3141-1 du Code du travail). Ceux-ci sont à la charge de l’employeur, le salaire continu donc à être versé pendant les vacances. Son montant est égal aux mois travaillés, ou moins avantageux, calculé selon la règle du «10ème» ainsi l’indemnité sera égale au 10ème de la rémunération brute totale perçue durant la période de référence.

Pour calculer le nombre de jours de congés qu’il est possible de prendre, il suffit de tenir compte du nombre de mois travaillés dans l’entreprise et de multiplier par 2,5. En cas de résultat décimal l’on arrondie au nombre supérieur. Ainsi, tout salarié acquiert 30 jours ouvrables (hors samedi, dimanche et jours fériés) annuellement, soit 5 semaines. Généralement la période de référence pour calculer le nombre de jours s’étale du 1er juin au 31 mai.

En principe, la prise de congé s’organise ainsi, les salariés expriment leurs vœux sur les périodes pendant lesquelles ils désirent prendre leurs vacances, puis c’est ensuite l’employeur ou les délégués du personnel qui tranchent, planifient en tenant compte des conventions collectives et des accords collectifs, des effectifs pour la période de congé, de l’ancienneté du personnel et de sa situation familiale. En effet, un salarié avec un enfant à charge scolarisé est prioritaire sur celui qui n’en a pas. Autre exemple, si deux conjoints travaillent dans la même entreprise, ils auront de plus de chances d’obtenir des congés ensemble. L’employeur doit informer des dates de congés de chacun au moins 2 mois avant l’ouverture de ceux-ci (article D3141-5 du Code du travail).

A savoir, les congés payés annuels doivent être pris en au moins deux fois, et sauf quelques rares exceptions, si le salarié n’en prend aucun, il travaillera donc et percevra sa rémunération habituelle sans que ses congés soient reportés l’année suivante. D’autre part, un congé d’un maximum de 12 jours peut-être pris en continu pendant la période du 1er mai au 31 octobre, l’employeur ne peut demander son fractionnement. Par contre, les jours restants à prendre peuvent être fragmentés.

Pour vous aider dans votre démarche voici un modèle de lettre de demande de congés payés annuels :

 

 

Nom, prénom : ………………………….
Adresse : ………………………….…..…..
Téléphone : ……………….……………….
E-mail : ……………………………..……….

 

 

 

 

 

Objet : demande de congés payés

 

 

 

 

Monsieur le Directeur/Madame la Directrice,

Je suis salarié(e) dans votre entreprise depuis le ……….(date)…………. et j’ai acquis tout au long de l’année de référence ..(nombre).. jours de congés payés.

C’est à ce titre que j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir m’accorder un congé du ………..(date)……….. au ……..(date)……….. soit au total …..(nombre)…..  jours ouvrés.

Vous remerciant par avance de bien vouloir étudier ma demande et de me tenir informé de la suite qui pourra être réservée à ma démarche, je vous prie de croire, Monsieur le Directeur/Madame la Directrice, en l’assurance de ma parfaite considération.

 

 

                                                                                        Fait le : ………………………………………..

 

                                                                                        Signature : ……………………………………

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMPRIMER LETTRE TYPE POUR DEMANDER DES CONGES PAYES A

SON EMPLOYEUR

 

 

Modèle de lettre demande de congés payés annuels pour un salarié d’une entreprise

 

 

 

 

 

Notez que si vous souhaitez obtenir cette lettre de demande de congés payés annuels au format Word de Microsoft (fichier portant l’extension .docx), vous devez en faire la requête en écrivant dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, de façon à ce que nous puissions vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Puis, une fois votre lettre reçue et téléchargée, vous pourrez, si vous êtes un particulier, indiquer en en-tête votre civilité accompagnée de votre nom et prénom, de votre adresse postale, de vos coordonnées téléphoniques ainsi que de votre adresse e-mail. Toutefois, si vous agissez en qualité de professionnel, vous préciserez la raison sociale de votre entreprise, de votre association ou de votre organisation. Et puis aussi, l’adresse de son siège social, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son e-mail. Certains choisiront d’ajouter le numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements), SIREN (système d’identification du répertoire des entreprises), RCS (numéro d’identification au registre du commerce) et APE (activité principale exercée).

Ensuite, vous compléterez la lettre en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations. Et pour finir, rien ne vous empêche aussi de remanier certaines formules qui ne vous conviennent pas, de changer la mise en page et de varier la taille ainsi que la police de caractères.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ».

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires, lancer des discussions ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *