Modèle de lettre de plainte pour harcèlement moral au collège ou lycée


Si votre enfant est victime de harcèlement moral au collège ou au lycée de la part de ses camarades de classe, vous devez réagir rapidement en dénonçant ces faits au personnel éducatif. Toutefois, si ces derniers sont graves, vous déposerez une plainte au commissariat ou à la gendarmerie.

Le harcèlement moral peut avoir des conséquences psychiques pour la victime comparables aux violences physiques. Ainsi, il est susceptible de générer des traumatismes profonds. Bien souvent, un enfant qui devient le souffre-douleur ou la tête de turc de quelques élèves, entre dans un état de déprime et de grande anxiété. Dans ces conditions, il a tendance à se renfermer et il est difficile pour lui de retourner à l’école, du coup, il décroche scolairement.

Le harcèlement moral peut se définir par les comportements inappropriés et hostiles d’un individu ou d’un groupe envers une personne. Ils s’inscrivent dans la durée et sont incessants. Cela se traduit par des agressions verbales répétées caractérisées le plus souvent par des moqueries, des insultes et des menaces. Fréquemment, il y a aussi des gestes déplacés. Tous ces actes et paroles qui blessent, humilient, culpabilisent, rabaissent et atteignent à la dignité ont pour but de discréditer la victime pour éventuellement mieux le manipuler.

Les auteurs de harcèlement qui sont, pour certains, de véritables prédateurs ou des pervers narcissiques, s’attaquent généralement aux jeunes les plus fragiles psychologiquement ou physiquement. Mais aussi, à ceux qui sont un peu différents des autres. Que ce soit par leur comportement, par leur apparence physique ou par leur tenue vestimentaire. Parfois encore, sont pris en compte des facteurs discriminants tels que l’origine ethnique, la religion, le milieu social ou la sexualité de la victime.

Le harcèlement moral est sévèrement réprimé par la loi. Ainsi, lorsqu’il est commis par un adulte, la peine maximale est de 2 ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende (article 222-33-2 du Code pénal).

Pour faire cesser ces agissements dommageables, vous devez tout d’abord lister chronologiquement tous les faits. Vous tenterez de détailler précisément les circonstances, les noms des personnes témoins de la scène, les lieux, les dates et les heures. Ensuite, vous prendrez contact avec le directeur du collège ou le proviseur du lycée afin de le rencontrer. Au cours de l’entrevue, vous lui relaterez les faits et insisterez également sur les conséquences de ces violences psychologiques sur votre enfant : stress, mal être, perte d’appétit, agressivité, repli sur soi, fatigue due à un déficit de sommeil, idées suicidaires, problèmes de santé, baisse des résultats scolaires…

Par ailleurs, nous vous recommandons d’envoyer une lettre en courrier recommandé avec accusé réception au directeur du collège ou au proviseur pour prouver que vous avez informé celui-ci.

Parallèlement, vous pouvez alerter d’autres intervenants de l’établissement qui sont susceptibles d’améliorer la situation. Notamment, les psychologues scolaires, les conseillers principaux d’éducation (CPE), les délégués des parents d’élèves ou les assistants sociaux. Pour finir, notez que si vous avez besoin de conseils pour vos démarches, vous pouvez composer le numéro vert « Non au harcèlement » qui est le 3020.

Rédigez en quelques instants votre lettre de plainte pour harcèlement moral au collège ou au lycée en utilisant le modèle de lettre présenté ci-dessous :

 

 

Nom, prénom : ………………………………
Adresse : ………………………………………..
Téléphone : …………………………………….
E-mail : ……………………………………………

 

 

 

 

 

Objet : harcèlement moral

Courrier recommandé avec accusé réception

 

 

 

 

Madame/Monsieur le Proviseur/la Proviseure/le Directeur/la Directrice,

Nous faisons suite à notre entretien du …..(date)…. durant lequel nous vous avons informé que notre fille/fils ….(prénom, nom)…. scolarisé(e) dans votre établissement en classe de ….(précisez)…. subit un harcèlement moral continu de la part d’un camarade de classe/de plusieurs camarades de classe. Comme nous vous l’avons expliqué, cela se traduit par ………..(précisez : des insultes, des brimades, des moqueries, des menaces, etc.)………….

Aujourd’hui, nous déplorons le fait que ces agissements odieux n’ont pas cessé. Ils plongent notre enfant dans une profonde dépression qui assombrit son avenir. Nous ne pouvons plus supporter cette situation !

En conséquence, nous vous sommons de prendre des mesures énergiques pour sanctionner l’auteur/les auteurs de ces méfaits et l’empêcher/les empêcher de nuire à la santé de notre enfant.  A défaut, nous serions obligés d’en référer au recteur d’académie et de saisir la justice.

Dans l’attente d’une réaction rapide de votre part, nous vous prions d’agréer, Madame/Monsieur le Proviseur/la Proviseure/le Directeur/la Directrice, l’expression de nos cordiales salutations.

 

 

            Fait le : ………………………………….

 

            Signature : ……………………………

 

 

 

 

 

 

 

IMPRIMER LETTRE TYPE DE PLAINTE POUR HARCELEMENT MORAL

AU COLLEGE OU LYCEE

 

 

Modèle de lettre de plainte pour harcèlement moral au collège ou lycée

 

 

 

Notez que si vous souhaitez obtenir cette lettre de plainte pour harcèlement moral au collège ou au lycée au format Word de Microsoft (fichier portant l’extension .docx), vous devez en faire la requête en écrivant dans le champ « Commentaire » situé tout en bas de cette page. Sous ce dernier, vous indiquerez votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, de façon à ce que nous puissions vous répondre et vous envoyer la lettre en pièce jointe.

Vous la compléterez en remplissant les zones en pointillés. Et éventuellement, vous y apporterez des modifications afin qu’elle soit plus pertinente et qu’elle corresponde parfaitement à votre situation ainsi qu’à vos sollicitations. Et pour finir, rien ne vous empêche aussi de remanier certaines formules qui ne vous conviennent pas, de changer la mise en page et de varier la taille ainsi que la police de caractères.

D’autre part, si vous souhaitez nous interpeller sur un tout autre sujet, vous pouvez nous écrire via la section « Questions ».

Autre possibilité, partager nos articles sur votre compte Twitter ou sur votre page Facebook afin d’en faire profiter vos cercles d’amis. De plus, vous pourrez donner vos avis, nous faire-part de vos commentaires, lancer des discussions ou nous interroger sur des points précis du droit ou des formalités administratives.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *